Les cervolistes 2015

Ils ont beau revenir années après années, on ne s'en lasse pas de ces couleurs chatoyantes et de ces formes parfois un peu, il faut bien le reconnaître, bizarres!  Encore une fois, tout plein de cervolistes d'un peu partout sur cette petite planète viendront, pour notre bon plaisir (et un peu le leur aussi...) faire voler leurs cerfs-volants qui, dans bien des cas, sont tout près de l'oeuvre d'art!

Les voici.  Vous en connaissez certains et d'autres viennent nous voir pour la première fois.

INVITÉ SPÉCIAL !

fleche_retour.gif

Ça boom et Cie

L'atelier "Ça boom et Cie" propose des activités manuelles étonnantes. Les objets créés permettent aux participants de se sensibiliser aux sources d'énergie renouvelable, à l'utilisation de matériaux biodégradables et au recyclage d'éléments de récupération, dans un cadre ludique et éducatif.

Leurs créations sont bien souvent inspirées par la nature, nourries par les rencontres et les voyages. Depuis 2005, la compagnie s'est agrandi, et intervient dans les écoles, les centres de loisirs, les festivals, etc., pour animer et partager leurs créations avec petits et grands enfants.

Ils vous attendent sur le site du festival.

 

ALLEMAGNE

Werner Bache

Enfant, je faisais voler des Eddys fabriqués par mon père.  Ils ne volaient pas très bien... En 2002, j'ai recommencé à faire du cerf-volant tout en appréciant le fait de les construire moi-même.  Cette même année, mon fils de 4 ans a construit un château de sable sur la plage mais les gens qui déambulaient ne le voyait pas et le brisait.  Avec des bouteilles de plastique et un peu de fil, j'ai fabriqué de petites girouettes pour placer autour de son château.  Les gens ont même trouvé cela intéressant.  Ce fut mon premier jardin du vent!

C'est en 2006 que je me suis vraiment lancé dans les jardins du vent et aujourd'hui, c'est devenu ma spécialité sur les festivals.  Parallèlement à cela, je continue à construire des manches à air et des cerfs-volants de différentes formes: sorcières, taureaux, requins, etc.

fleche_retour.gif
 

BELGIQUE

Marc et Niekol Vanden Broeck

Je me suis lancé dans le monde du cerf-volant à la fin des années 80 . Au début, avec un cerf-volant que j'avais conservé de mon enfance. Début des années 90, j'ai commencé à construire des cerfs-volants moi-même.

Au début, j'ai utilisé des plans simples pour réaliser des cerfs-volants en bambou. Assez vite je me suis mis à fabriquer des cerfs-volants plus grands, type flow-form avec des appliqués, des décorations de ligne, des turbines et des bols.

Mais sur les festivals que je visitais (en France, en Allemagne,…) je voyais aussi des 'jardins du vent'. J'aimais bien ce principe; faire quelque chose qui bouge avec ou même presque sans vent. Ça m'a donné l'envie de faire quelque chose d'original et début 2000 j'ai commencé à construire mes éoliennes. Au fil du temps, les matériaux et les couleurs changeaient, mais le principe, lui, est resté.

Aujourd'hui, je construis des cerfs-volants en appliqué, des 'soft kites', aussi que des cerfs-volants avec du carbone, les décorations de ligne…  Je m'intéresse aussi à la photographie aérienne, il y a encore tant de choses à découvrir et faire.

Ma passion: le vent et toutes les possibilités de faire voler et se mouvoir des objets, des installations. Et rencontrer d'autres passionnés au cours de mes voyages, partager, discuter, permet de faire naitre de nouveaux projets.

fleche_retour.gif
 

BRÉSIL

Luciano Campos

Passionné par les cerfs volants et les ballons de papiers brésiliens, je fabrique et vends des milliers de cerfs volants chaque année à Rio.

J'organise aussi des ateliers pour enseigner aux enfants l'art de fabriquer nos cerfs volants et ballons traditionnels.

Carlos Martini Filho, Sao Paulo

J'ai 56 ans et je vis à Sao Paulo, au Brésil.  Voici maintenant 34 ans que je me dédie à la pratique du boomerang. Je possède actuellement le parc technologique le plus grand et le mieux achalandé pour la production de boomerang. C'est la gamme la plus complète de produits conçus aussi bien pour le loisir que la compétition sur le marché mondial.

Mon travail avec des boomerangs a commencé en 1980 et j'ai toujours cherché à enseigner l'art de lancer des boomerangs à toutes les personnes que j'ai rencontrées, en mettant en place un enseignement différencié en fonction des publics, de la maternelle à l'université. Tous les jours, j'enseigne dans les écoles, les associations, les clubs, toujours dans le but de développer la pratique de ce sport non seulement au Brésil mais aussi dans le monde et partout ou je passe.